By - - 0 Comments

L’affacturage, vous en avez sûrement entendu parler, puisqu’il a actuellement le vent en poupe.

Il s’agit d’un mode de financement immédiat, s’adressant à tous, que vous soyez une entreprise ou un professionnel indépendant et ce, même si vous êtes en début d’activités.

L’affacturage, se financer à travers ses propres créances

L’affacturage, ou factoring, est un mode de financement qu’on obtient auprès d’un factor (un établissement de crédit spécialisé, aussi appelé société d’affacturage, ou encore entreprise de factoring), à travers la vente de ses créances. En d’autres termes, après avoir édité la (les) facture de votre (vos) client(s), au lieu d’attendre le paiement de ce(s) dernier(s), vous en cédez les créances à votre factor, qui vous verse alors une certaine somme immédiatement. Bien évidemment, les conditions sont fixées au préalable, à travers la signature d’un contrat d’affacturage.

Toutefois, il faut savoir que si le factoring s’adresse à tous, les créances concernant les clients particuliers ne sont pas acceptées dans le dispositif.

Le contrat d’affacturage, le cadre légal du financement

Pour bénéficier de l’affacturage, l’entreprise (ou le professionnel) intéressée conclut un contrat avec la société de factoring. Y sont alors précisés :

  • les taux des commissions du factor (la commission d’affacturage et la commission de financement) ;
  • ainsi que le montant du fonds de garantie (que nous développerons plus bas).

Remarque : Selon les besoins de l’entreprise, elle peut confier la gestion du poste clients au factor. Il s’agit d’une option pouvant rentrer dans les clauses du contrat.

Le fonds de garantie, une couverture des impayés

Quand on parle de créances, les impayés ne sont jamais à écarter. Pour les couvrir, l’affacturage a donc prévu le fonds de garantie.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un fonds dont le montant est fixé par le factor, à partir d’une évaluation des risques, c’est-à-dire une étude du fichier clients de l’entreprise.

Comment est-il alimenté ?

Le fonds de garantie est alimenté par des retenues effectuées sur chaque montant des factures concernées et jusqu’à ce que la somme nécessaire soit constituée.

A savoir :

  • Si le contrat est rompu, le fonds de garantie revient à l’entreprise ou au professionnel.
  • L’entreprise ou le professionnel peut souscrire à une assurance-crédit, qui peut d’ailleurs être exigée par le factor. Cela est en tout cas plus avantageux pour elle / lui, le fonds lui étant reversé à la fin du contrat.

Pourquoi choisir pour l’affacturage ?

Le factoring a concerné au cours du troisième trimestre de l’année 2017 des créances d’une valeur totale de 68 milliards d’euros. Si on considère la même période de l’année 2016, on constate alors une hausse de 7,3%. Cet engouement pour ce mode de financement s’explique par ses nombreux avantages.

Un financement immédiat et non plafonné :

Dans l’affacturage, il n’y a pas de « limite » quant au financement qu’on peut obtenir. En effet, une fois le contrat signé et tant qu’il demeure valide, l’entreprise pourra toujours céder ses créances au factor et bénéficier d’un financement immédiat.

Ce caractère immédiat peut par ailleurs constituer une solution des plus intéressantes pour les entreprises traversant une période de crise.

Un financement sans distinction « d’âge » :

Pour un grand nombre de modes de financement, la réalisation du premier bilan est exigée pour soumettre sa demande. Lorsqu’il s’agit de factoring, le contrat peut être passé, même en début d’activités.

Un financement « sans frontières » :

Même s’il s’agit d’un factor France, les factures destinées aux clients non particuliers étrangers peuvent être pris en charge par ce dernier. L’affacturage permet ainsi la conquête des marchés internationaux.

L’affacturage confidentiel :

Pour les entreprises ou les professionnels voulant rester dans la discrétion, le factor peut proposer un affacturage confidentiel. Ainsi, même si cette dernière assure la gestion du poste clients, ces derniers n’en sauront rien.

Notons d’ailleurs que le fait de confier ledit poste à la société de factoring présente de précieux avantages, à savoir le gain de temps (qu’on peut donc consacrer à son propre métier) et le fait d’avoir en moins les charges y étant liées pour une plus grande économie (rémunérations, matériels, consommables, etc.).