Par - - Commentaires fermés sur A quoi servent les oméga 3 ?

Pour une bonne santé du cœur et du cerveau, une inflammation réduite et des membranes cellulaires saines, essayez les oméga 3.

Qu’est-ce que c’est ?

Les oméga-3 appartiennent à une famille d’acides gras essentiels, essentiels parce que nous ne pouvons pas les fabriquer dans l’organisme. Les oméga-3 contiennent de l’acide alpha-linolénique (ALA), qui est converti dans l’organisme en EPA et DHA. Ces deux substances produisent des prostaglandines, des substances de type hormonal qui sont impliquées dans la prévention de l’inflammation et la régulation du système immunitaire. D’autres acides gras essentiels comprennent les oméga-6 et les oméga-7.

Qu’est-ce qu’il fait ?

Réduit le risque de maladie cardiaque : De nombreuses études montrent que les oméga-3 peuvent abaisser la tension artérielle, réduire le cholestérol et aider à prévenir l’arythmie (rythme cardiaque anormal).

Augmente la puissance du cerveau : Il existe des preuves à l’appui des oméga-3 qui protègent contre le déclin cognitif à mesure que nous vieillissons et qui pourraient même protéger contre la démence.

Anti-âge : Les oméga-3 protègent contre la sécheresse de la peau et des muqueuses, ce qui vous permet de paraître plus jeune plus longtemps.

Quand en ai-je besoin ?

A chaque étape de votre vie. Il y a actuellement un débat sur le rapport entre les oméga-3 et les oméga-6, avec l’inquiétude que nous consommons trop d’oméga-3 et que nous devrions augmenter l’apport en oméga-3.

Comment puis-je l’obtenir ?

Manger : La meilleure source est le poisson gras (essayez de manger au moins deux portions par semaine). D’autres bonnes sources comprennent les noix et les graines, les huiles de lin et de colza, le soja et les légumes à feuilles vertes. Les oméga-6 ont tendance à provenir des huiles de tournesol et de maïs. La source la plus riche en oméga-7 est l’huile d’argousier, qui peut être efficace contre la sécheresse vaginale post-ménopausique ainsi que pour réduire la résistance à l’insuline.

Prendre : Choisir un supplément d’oméga-3 plutôt qu’une huile de foie de poisson ou, pour les végétariens ou végétaliens, choisir des capsules d’huile de lin. Ou optez pour une combinaison de suppléments comme les oméga-7, qui fournit également les deux autres acides gras.

Faites attention si….

Évitez les suppléments contenant de la vitamine A si vous êtes enceinte ou si vous planifiez un bébé.

Quelles sont les sources d’oméga 3 dans l’alimentation ?

Si vous avez lu avec attention le début de cet article, vous savez que les oméga 3 sont divisés en 3 sous familles, avec les Acides Linoléique Alpha (ALA), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). Le problème, c’est qu’ils ne se trouvent pas tous dans le même aliment.

  • Pour trouver des ALA : ils se trouvent principalement dans les huiles végétales. La plus riche d’entre elles est sans contestation l’huile de lin, avec 7,7 g dans une simple cuillère à soupe. Vous pouvez également manger quelques graines de lin ou encore des haricots de soja cuits. Pour ceux et celles qui consomment de la viande, vous avez l’agneau. Pour le dessert, mangez des pignons de pins ou des noix de pécan. Pour rappel, les apports nutritionnels conseillés en ALA sont d’au moins 1 g pour les enfants. Plus vous vieillissez, et plus vos besoins seront importants. Ils peuvent grimper jusqu’à 1,6 g pour les hommes de plus de 50 ans.
  • Pour trouver des EPA et DHA : cette fois il va vous falloir manger des poissons vivants dans les mers froides. Le saumon, la sardine ou bien encore le hareng en sont le parfait exemple. Si vous avez un peu plus de moyens financiers, vous pouvez également manger du crabe, des écrevisses ou du homard.
  • Vous pouvez également opter pour des gélules d’oméga 3 qui sont souvent à base d’huile de poisson.

Attention, même si maintenant vous avez une meilleure idée de ce à quoi servent les oméga 3 dans l’alimentation, il est important de ne pas en abuser. Au-dessus de 10 grammes par jour, les oméga 3 peuvent même être considérés comme néfastes. Par exemple, une surconsommation peut faire grimper votre taux de cholestérol. Il faut savoir qu’il y a aussi quelques contre-indications à la prise d’oméga 3. Les personnes qui souffrent de problèmes de coagulation doivent impérativement consulter leur médecin, avant la prise du moindre complément alimentaire. Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’hypotension. Si vous constatez des réactions allergiques, des diarrhées, ou maux de tête, stoppez immédiatement la prise des compléments alimentaires.

Même si on connaît encore très mal le rôle exact des bienfaits des oméga 3 sur l’organisme, les études sont unanimes pour dire qu’elles sont essentielles pour le bon fonctionnement de l’organisme. Si vous décidez de prendre ce complément alimentaire, préférez des produits fabriqués en France ou en Europe.